Atelier Bonsaï

  • 0
Bonsaï en pot

Atelier Bonsaï

 

Découvrez notre atelier Bonsaï !

Bonsaï en pot

Un bonsaï en pot


Partez à la découverte du Bonsaï Japonais

Un art chronophage

Les bonsaïs sont des arbres, mais aussi des plantes élevés en pots et entretenus de manières à ce qu’ils soient encore plus beaux que dans leur environnement naturel. C’est aussi une passion qui prend énormément de temps et élevée au rang d’art, en tant que témoignage des japonais de leur amour pour la nature et de leur sens du beau. Entretenir un bonsaï c’est un investissement de temps et un engagement émotionnel.

Un peu d’histoire

On trouve les premiers bonsaï dans des poèmes du 14ème siècle ( et certains anciens papiers ou ils sont dessinés), même si ce n’est que quelques centaines d’années plus tard que l’on verra les gens en posséder chez eux, surtout chez les aristocrates, prêtres et gens de haute classe. Autour des années 1700, tout le monde commençait à apprécier cet art, et ce n’est qu’en 1868, avec l’ouverture du japon à l’occident (il était alors depuis 300 ans dans un période de repli sur soi, fermé aux étrangers) que le phénomène commence vraiment à prendre de l’ampleur. C’est à ce moment que l’on peut dire que le bonsaï devient un art, avec de nombreuses expositions à thèmes organisées.

De nos jours

De nos jours, c’est toujours une part importante de la culture artistique japonaise, qui a largement su s’exporter avec plus de 1 200 personnes de 32 pays différents qui assistent aux grands rassemblements de passionnés.

Quels genre de bonsaïs ?

Toutes sorts d’arbres et plantes sont utilisés. Par principe, n’importe quelle plante qui peut grandir dans un pot sera considérée comme bonsaï. Les plus courantes sont les pins, les érables, et n’importe quel arbre dont on pourra constater le changement des feuilles et fruits selon les saisons. Il faut aussi veiller que l’arbre s’adapte au climat du pays d’accueil.

À la différences d’autres formes d’art, on ne peut pas qu’il existe une sorte « finie » de bonsaï, car tant que l’arbre est en vie et grandit, il faudra en prendre soin tous les jours. C’est pour cela que l’élevage de bonsaï est aussi appelé « l’art sans fin »

L’atelier Bonsaï avec Japanecdote !
  • 1: L’atelier dure d’une à deux heures, en fonction du nombre de personnes intéressées et du nombre de questions
  • 2:Pas besoin d’amener ses outils, tout est fourni pendant la leçon
  • 3: Il est impossible de garder un exemplaire à ramener chez soi
  • 4: La leçon est en anglais, nos guides le parlent
  • 4: Les leçons sont possible du mardi au dimanche
  • 4: Les heures sont à aménager, mais il est préférable de commencer à 13h ou 15h
  • 4: Il faut réserver à l’avance, une semaine est le délai recommandé

 


  • 0
Yamazaki

Programme Whisky Japonais

Tags : 

 

Découvrez notre programme Whisky Japonais !

Yamazaki

Le Yamazaki, probablement le plus célèbre whisky japonais


Partez à la découverte du whisky japonais

Cela fait désormais plusieurs années que le whisky japonais est réputé comme l’un des meilleurs du monde. Produit dans plusieurs régions de l’archipel japonais, dont certaines avec un sol proche de celui de l’écosse, le Japon a su en quelques années produire un alcool de qualité.

Ce n’est pourtant qu’à la fin des années 20, avec Taketsuru, que le whisky japonais vol de ses propres ailes, notamment grâce aux grands groupes Nikka et Suntory.

Avec Japanecdote, nous vous proposons un programme à travers le Japon, que vous choisirez de faire accompagné ou non par l’un de nos guides. C’est vous qui choisissez les étapes que vous voulez prévoir pendant vos vacances.

Note : Visiter l’ensemble des distilleries nécessitera de créer un programme solide, avec beaucoup de déplacements, le JR pass sera nécessaire.


Notre programme :

  • 1: Dégustation de whisky à Tokyo et recommandation d’adresses
  • 2: Fiche de voyage, avec les adresses des distilleries, les horaires et les méthodes d’accès
  • 3: Réservation des visites par nos soins quand c’est nécessaire
  • 4: Tout autre service parallèle qui sera nécessaire

 


  • 0
Traduisez votre permis

Conduisez au Japon, Traduction de permis

Tags : 

 
Conduisez au Japon !
Traduisez votre permis

Japanecdote s’occupe de toutes vos formalités pour conduire au Japon

Demandez-nous de nous occuper des formalités pour votre permis, et conduisez au Japon !

  • 1: Les automobilistes concernés doivent être munis à la fois de leur permis original et de la traduction
    lorsqu’ils conduisent sur le territoire japonais.
  • 2: La durée de validité desdites traductions est d’un an à compter de la date d’entrée au Japon. (Lorsqu’un
    automobiliste quitte le Japon et y revient, la même traduction sera de nouveau valide pour un an à compter
    de la date ré entrée)
  • 3: La situation est toutefois différente pour les personnes résidant au Japon; elles doivent se renseigner au
    Centre des permis de conduire en charge de leur zone d’habitation pour les détails.
  • 4: L’attention des automobilistes concernés est attirée sur le fait que la police japonaise peut leur demander
    de présenter leur passeport pour contrôler leur dernière date d’entrée au Japon.
  • 5: Si la durée de séjour au Japon d’un automobiliste dépasse un an, la traduction devient automatiquement
    caduque et cet automobiliste n’a donc plus le droit de conduire au Japon.
  • 6: Il est donc vivement recommandé aux automobilistes comptant séjourner plus d’un an au Japon
    d’entreprendre les démarches pour se faire délivrer un permis de conduire japonais. Les traductions en
    japonais mentionnées ci-dessus sont acceptées pour la demande d’un permis japonais. Pour de plus amples
    renseignements au sujet de l’obtention du permis japonais, prière de s’adresser au Centre des permis de
    conduire en charge de son lieu de résidence.

Prix : 8000 Yens

Japanecdote vous intéresse ? Vous avez des questions pour votre prochaine visite ? Vous voulez réserver un de nos guides ? Contactez-nous !

* indique un champ requis

  • 0

Voir l’entraînement des sumos

Tags : 

 
Venez voir en direct l’entraînement des sumos !
Le sumo est le sport national du Japon

Le sumo est le sport national du Japon


Voyez un réel entraînement de Sumo :

Il n’est pas toujours possible de réserver, il peut être nécessaire d’aller directement demander à certaines écuries le matin.

Les saisons de tournois sont en général celles ou il est impossible de voir l’entraînement matinal.

Voir l’entraînement des sumos accompagnés par Japanecdote, c’est choisir la facilité. Avant les tournois, ces derniers se préparent tous les matins.


Merci de respecter ces simples règles :

  • 1: Une écurie de sumo n’est pas un endroit touristique, et l’entraînement est une chose sérieuse, merci de respecter l’atmosphère
  • 2: Merci d’observer calmement l’entraînement, et éviter de trop vous déplacer
  • 3: Merci de ne pas parler, parfois même les chuchotements dérangent les athlètes
  • 4: Ne pas vous tenir sur l’arène ou sur le sable, qui est un endroit sacré pour les sumos
  • 5: À l’entrée de l’écurie, merci d’enlever vos chaussures
  • 6: Retirez lunettes et chapeaux
  • 7: Il est interdit de boire ou fumer dans l’établissement
  • 8: Vous êtes parfois autorisés à prendre des photos, mais merci de rester à votre place
  • 9.N’utilisez pas le flash et mettez le son en silencieux
  • 10: Merci d’éteindre votre téléphone
  • 11: Il faut rester dans l’écurie jusqu’à la fin de la séance, merci de ne pas partir avant
  • 12 : Ne pas orienter les pieds vers l’arène, ceci est mal vu

 


  • 0

Taïko, l’apprentissage du tambour japonais

Tags : 

 

Apprenez le Taïko, le tambour Japonais

Joueurs de Taïko

Joueurs de Taïko

Venez battre la mesure !

Le Taïko est le tambour japonais que l’on peut entendre principalement lors des festivals, produisant un puissant son semblant venir des entrailles de la terre que l’on entend même de très loin. Avec cette activité, vous allez apprendre à jouer du Taiko avec un professionnel.
Aucune expérience préalable n’est nécessaire pour rejoindre l’atelier. Visite spéciale selon disponibilités.

Petite histoire du Taïko

Le Taïko est un instrument originaire de chine et de Corée, et dont il a subit les influences conjointes et dont les premières traces au Japon remontent au 6ème siècle. Ses fonctions diffèrent selon les époques, entre utilisation militaire, accessoire de théâtre et communication entre les individus.
C’est donc assez naturellement qu’on l’a retrouvé assez rapidement au sein des matsuris, les festivals japonais. À coté de ces utilisations pratiques, se sont développés des utilisation professionnelles, dans des groupes de musique spécialisée.
 

 


Suivez-nous sur Twitter

Commentaires récents

Je suis convaincu, je veux voyager avec Japanecdote